SCSI : En colère, Wilfred Ekanga demande aux autorités de ‘’ se mêler de ce qui les regarde ‘’ !

L’affaire de l’argent volé de Survie Cameroun qui sème actuellement la zizanie entre les cadres du MRC fait les choux gras de la presse locale ces derniers jours.
Membres du régime, journalistes et politiciens, chacun y va de son analyse pour discréditer le Professeur Kamto et ses alliés.
Un comportement qui a fini par exacerber le cadre du parti, Wilfred Ekanga.

 

Pour Wilfred Ekanga, les barons du régime en place devraient avoir assez de problèmes à régler actuellement, plutôt que de mettre de l’huile sur le feu, concernant l’affaire Survie Cameroun.

Avec la verve qu’on lui connait, il énumère les principaux cas urgents que le pays devrait chercher à résoudre, notamment la CAN 2022 qui approche à grands pas, et dont l’organisation est terriblement menacée.

Lea-camer vous propose l’intégralité de sa sortie :

L’ART D’ÊTRE…

A force d’avoir le nez sur SCSI, les wamakouliens ont oublié qu’ils ont une CAN à 24 équipes à organiser. Ils oublient que la date d’ouverture ( 9 janvier 2022 ) se rapproche dangereusement alors que les travaux sont à l’arrêt. Ils ont oublié qu’ils n’ont pas de routes, pas d’énergie, pas d’hôtels, un train qui fonctionne à l’eau chaude, et que les rares « infrastructures » dont le stade principal (Paresseux Stadium d’Olembe) sont encore en chantier.

Ils gesticulent sur ce qui ne les regarde pas, et ne se rendent pas compte qu’il y a actuellement 71% de chance que cette CAN aussi leur soit retirée. Ateba disait : « Présents là où ils doivent être absents et absents là où ils doivent être présents. » Plus que 7 mois. Ne faites pas vos devoirs ; occupez-vous du voisin. Au dernier jour, vous ne direz pas que je ne vous ai pas prévenus.