‘’ Shakiro tu t’en sortiras toi aussi, c’est une question de temps ‘’ Maximilienne Ngo Me

L’affaire Shakiro continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive au Cameroun.
En effet, l’incarcération du célèbre homosexuel a suscité le soutien tous azimuts  au sein de la communauté camerounaise, même si certains estiment qu’il s’agit juste de l’application stricte de la loi.
Pour la défenseuse des droits de l’homme, le mis en cause ne devrait que s’armer de patience, et il verra le bout du tunnel sous peu.

 

La défenseuse des droits de l’homme et militante se joint à ceux qui condamnent la détention préventive de Shariko à la prison centrale de New-bell pour pratique contre nature.

‘’ Shakiro tu t’en sortiras toi aussi. On a connu pire. Affaire Djomo défenestré à Hilton etc C’est une question de temps. Never give up! ‘’, a écrit sur sa page Facebook ce mercredi 24 février 2021 la directrice exécutive du Réseau des défenseurs des droits de l’homme du Cameroun en Afrique centrale / Réseau de Défenseurs des Droits Humains de l’Afrique Centrale (REDHAC).

Dans un autre post sur sa page Facebook, elle milite pour une société camerounaise avec l’égalité des chances. Une société où, journalistes et militants de la démocratie travaillent dans les conditions acceptables.

‘’ Notre seul problème, c’est la mal gouvernance, les violations des droits de l’homme, la disparition de l’état de droit,  le recul des libertés fondamentales, les menaces et représailles à l’encontre des défenseurs, journalistes et militantes et militants de la démocratie. Nous aspirons à la sécurité humaine,  à la paix et la réconciliation pour un développement durable.  Nous refusons de céder à cette grande instrumentation ‘’, a poursuivi Maximilienne Ngo Mbe.

Pour rappel, Shakiro est l’une des principales figures de la communauté LGBT au Cameroun et dans la sous-région.
Assumant pleinement sa transsexualité, il a été plusieurs fois averti par la justice camerounaise, avant d’être écroué à la prison de New Bell.

Il attend toujours d’être fixé sur son sort…