Reportage explosif ! Les organes des albinos vendus entre 8000 et 15000 au marché noir camerounais

Ces révélations choc sont contenues dans un reportage de l’Agence de presse turque Anadolu, qui met à nu le cauchemar des Albinos au Cameroun.
Connus pour leurs pouvoirs mystiques selon la tradition occulte africaine, les albinos font l’objet d’une vraie chasse à l’homme, sous le regard des autorités et le silence complice des populations.

L’albinisme, cette maladie d’origine génétique, est perçu comme une malédiction ou une sorcellerie dans la société camerounaise.

Pour le confère, les albinos vivent un cauchemar indescriptible au Cameroun.

« Le cauchemar des albinos au Cameroun, où la magie et les superstitions abondent, est la sorcellerie. On pense dans certaines traditions locales que les organes des albinos sont dotés de pouvoirs magiques et apportent chance et santé à ceux qui en disposent. Pour cette raison, les personnes albinos peuvent être victimes de violences de la part de ceux qui, à travers eux, voudraient devenir riches, trouver un bon époux/se, ainsi que de ceux qui voudraient retrouver la santé. En outre, les potions produites avec les organes des personnes albinos sont considérées comme médicinales », décrit l’Agence de presse turque Anadolu dans son reportage.

Aussi, il faut noter que « Les organes des albinos sont vendus entre 15 et 30 dollars sur le marché noir » ( en moyenne entre 8000 et 15000 F CFA)

Les témoignages sont poignants et font froid dans le dos.

Le président de l'Association des albinos au Cameroun, Kakmeni Wembou Raphael, raconte à l’Agence Anadolu (AA) les difficultés auxquelles sont confrontés les albinos au Cameroun.Raphael a tout d’abord rappelé que l'albinisme n'est pas connu au Cameroun et que les personnes albinos, en particulier les enfants, vivent dans la peur.

« Douangni Sandrine, un albinos en classe primaire, raconte, tout en versant des larmes, ce qu’il a vécu en raison de sa maladie. Ce jeune homme explique que personne ne veut être ami avec lui, que "tout le monde pense qu’il est maudit" », relate le site.

« Ma famille ne me veut pas. Elle ne veut pas me voir à cause de ma maladie. Quoi que je fasse, on ne me respecte pas car je suis albinos », a raconté Njoko kom Sandra.